Pathologies et prises en soins

« Il n’y a pas de normes. Tous les hommes sont des exceptions à une règle qui n’existe pas » 

Fernando Pessoa

Le CHS Notre-Dame des Anges accueille des usagers présentant diverses pathologies psychiatriques. Il peut s’agir de troubles dépressifs ou anxieux, de troubles bipolaires, de problèmes de personnalité, d’abus de substances ou encore de décompensations d’allure psychotique (comme la schizophrénie, un trouble délirant,…).  

Le travail en équipe pluridisciplinaire est primordial et placé au service du patient. Infirmiers, éducateurs, kinésithérapeutes, assistants sociaux, psychologues, ergothérapeutes et médecins travaillent ensemble et partagent leurs points de vue, notamment lors du tour pluridisciplinaire durant lequel, chaque semaine, l’évolution clinique, psychologique et thérapeutique au sens large est discutée.  

La prise en charge comprend 3 phases : une phase d’observation d’une à deux semaines, durant laquelle un programme thérapeutique est défini. Ce programme thérapeutique sera d’application durant la phase de soins (psychothérapie individuelle, participation à des groupes de discussions en fonction de la pathologie présentée, ateliers thérapeutiques divers animés par nos ergothérapeutes, éducateurs et kinésithérapeutes…). En fin de séjour, la phase de réhabilitation permet au patient de se projeter dans le futur et de travailler avec l’équipe pluridisciplinaire ses futures ambitions. 

Les programmes thérapeutiques, déjà développés et à venir, sont pensés en fonction de la pathologie du patient. Ainsi, des groupes de discussion peuvent se décliner autour :  

  • Des troubles bipolaires « Funambule » 
  • Des psychoses « Sirius » 
  • De la régulation émotionnelle « Soupape » 
  • Des substances « Eau de vie » 
  • Des troubles graves de la personnalité « Attache ou Ancrage » 
  • De la dépression « Roseau ou Bambou ». 

Les axes de la prise en charge pluridisciplinaire sont multiples :  

  • Fonctionnel (ex : atelier mémoire) 
  • Développement de l’occupation (atelier mosaïque, bois, potager thérapeutique…) 
  • Développement psychique et personnel (ex : psychothérapie individuelle, groupe de paroles) 
  • Psychocorporel (ex : méditation, pleine conscience, relaxation) 
  • Communautaire  (ex : groupes de discussions)  

Le CHS Notre-Dame des Anges est particulièrement sensible à accompagner l’usager dans la trajectoire patient comprenant de multiples interfaces sur lesquelles l’usager peut s’appuyer, un temps approprié, pour progresser dans son parcours : consultations en policlinique, séjour résidentiel, hôpital de jour, hôpital de nuit, postcure, équipe mobile et habitations protégées. 

Notre travail en commun est résolument influencé par la psychothérapie institutionnelle mettant l’accent sur la dynamique de groupes, et la relation privilégiée entre soignants et soignés. Le fait thérapeutique à Notre-Dame des Anges, se passe autant au potager, dans un groupe de discussion entre patients autour d’une thématique proposée, que lors d’une discussion furtive entre deux portes ou dans un bureau.  

Ce que la psychothérapie institutionnelle s’obstine à faire, nous rappelle Jean Oury, c’est créer de l’hétérogène pour qu’on puisse passer d’un point à un autre. Si l’on regroupe les mêmes, il ne se passera rien. Ainsi, les patients ne sont pas regroupés par pathologie dans les services, mais ils coexistent au sein d’un même service, avec leurs propres pathologies, propres difficultés mais aussi propres forces et graines de résilience. Quant aux soignants, ils sont modestement là dans le parage de ces êtres qui ne peuvent pas toujours dire, ou qui ne veulent pas toujours dire, pour ménager des passerelles, comme le dit Jean Oury, des passerelles diaphanes, pour qu’ils puissent s’approcher du dire….